mardi, 22 mai 2018
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Eglise de Gourin

Gourin
Morbihan

 

L'église Saint-Pierre et Saint-Paul a été construite à la fin du XVème siècle.

Des aménagements seront apportés en 1676.

L'église est inscrite au tître de Monument Historique depuis 1925.

 
      

Eglise de Kergrist-Moëlou

Kergrist-Moëlou
Côtes d'Armor

 

L'église de Kergrist-Moëlou a été construite au début du XVIème siècle par les seigneurs de Rostrenen.

Cette église constitue un joyau architectural de la Cornouaille, témoin d'une période florissante de la Bretagne.

 
      

Eglise de Kernascléden

Kernascleden
Morbihan

 

L'église de Kernascléden a été construite au XVème siècle ( de 1420 à 1464), grâce au mécénat de la famille de Rohan. De style gothique flamboyant, elle témoigne de la prospérité économique de la Bretagne à cette époque.

A l'origine, l'édifice était une chapelle ; celle-ci deviendra une église paroissiale en 1908.

L'intérieur de la chapelle renferme de belles peintures murales polychromes datant pour l'essentiel du XVème siècle.

Le 'porche des Hommes' et le 'porche des Dames' abritent des statues de saints.

L'église a été classée Monument Historique en 1857.

 

 

 

 

 
      

Eglise de la Sainte-Trinité (à Trébeurden)

Trébeurden
Côtes d'Armor

    Une église existait déjà à cet emplacement au XIII ème siècle ; en raison d’aménagements répétés, elle dut être reconstruite de 1832 à 1835.
    La porte d’entrée du nouvel édifice fut récupérée de l’enceinte du manoir de Kerariou.
    Lors des travaux, le choeur et la chapelle du Rosaire appartenant à l’édifice d’origine furent conservés ; ils furent toutefois rehaussés d’1,7 mètre.
    La flèche fut détruite par la foudre en 1849 ; elle fut reconstruite avec du granit de Saint-Samson.
    Une aile sud, appelée nouvelle nef, fut consacrée en 1962.
    
    Situation : la ville de Trébeurden est située à 8 kilomètres au nord-ouest de Lannion.
   

 
      

Eglise de la Trinité de Calan

Calan
Morbihan

 

Une première église aurait été édifiée, dès le XIIème siècle, par les Templiers. L'édifice actuel date du début du XVème siècle.

La flèche surmontant la tour a été refaite au XIXème siècle.

L'église de la Trinité a été classée au tître des Monuments Historiques en 1930.

 

 

 
      

Eglise de Saint-Quémeau (à Trédrez-Locquémeau)

Locquémeau
Trédrez
Côtes d'Armor

    Cette église gothique a été élevée au XVIe siècle (en réemployant des fenestrages du XVe siècle).
    L’édifice en forme de tau possède deux nefs à cinq travées et un plafond lambrissé rappellant la carène d’un bateau renversé. A l’intérieur, on peut découvrir un Christ en croix datant du XVIe siècle ainsi que des entraits et des sablières sculptées de représentations humaines et animales.
    Au fond de la nef, les fonts baptismaux en granit, datant du XVIe siècle, sont entourés d’une balustrade en bois polychrome.
    Le porche d’entrée est surmonté d’une secrétairie dans laquelle se réunissait le conseil de fabrique. Les armes de la famille Coatrédrez, fondatrice de l’église, apparaissent sur la clé de voûte située sous le porche.
    Le clocher-mur de style Beaumanoir, ajouté en 1703, comporte 3 chambres de cloches entourées d’une balustrade accessible par une tourelle d’escalier.
    Entre la tourelle du clocher et le porche se trouve un reliquaire d’attache à quatre baies.
    L’église est entourée d’un mur d’enclos en granit.
    L’édifice est placé sous le vocable de Saint Quémeau (en breton : Sant Kemo), l’ermite évangélisateur du village dont le nom breton ‘Loc-Kemo’ signifie ‘l’ermitage de Kemo’. Une fontaine dédiée au saint se trouve près de la ferme de Kerpabu.
    Le pardon est célébré le lundi de la Pentecôte.
    
    Situation : Le village de Locquémeau se trouve à environ 4 kilomètres à l’ouest de Lannion.

 
      

Eglise de Trémargat

Trémargat
Côtes d'Armor

 

L'église Notre-Dame a été édifiée au XVIème siècle et restaurée au XIXème siècle.

L'édifice est situé dans un enclos qui comporte aussi un ossuaire.

L'église a été inscrite aux Monuments Historiques en 1927.

 

 

 
      

Eglise Notre Dame de Canihuel

Canihuel
Côtes d'Armor

L'église Notre Dame de Canihuel date du XIV ème siècle.

L'église fut brûlée en 1595 et restaurée en 1598.

En 1837, suite à des tempêtes, la flèche fut remplacée par une flèche en pierre.

Le pardon de Canihuel est organisé le deuxième dimanche de Juillet. La messe est suivie d'une procession pendant laquelle la statue de la Vierge est portée jusqu'à la Grotte de la Vierge.

 

 
      

Eglise Notre-Dame (à Bringolo)

Bringolo
Côtes d'Armor

    Edifiée au XVe siècle, l’église a été restaurée en 1620 puis remaniée en 1664.
    En forme de croix latine, l’édifice possède un clocher de type Beaumanoir à trois chambres de cloches desservies par une tourelle d’escaliers.
    L’église a été reconstruite en 1890 par l’entrepreneur Bellec, sur les plans de l’architecte Théodore Maignan, en conservant les matériaux anciens.
    Le porche sud de forme ogivale avec ses bancs de pierre porte les armes d’anciennes familles nobles de la région.
    
    Situation : Le village de Bringolo se trouve à environ 10 kilomètres à l’est de Guingamp.
 

 
      

Eglise Notre-Dame (à Morlaix - Ploujean)

Ploujean
Morlaix
Finistère

    L’église Notre-Dame est un édifice datant de plusieurs époques. La première église de pierres fut construite au XIIe siècle ; il n’en reste aujourd’hui que la nef romane avec ses lourds piliers.
    Le choeur, séparé de la nef par un arc de triomphe gothique, a été construit au XVe siècle ; le clocher Beaumanoir avec sa tourelle latérale date de 1586.
    L’église renferme des orgues datant de 1680. Elles furent réalisées par le facteur d’orgues Thomas Dallam.
    Sur le placître se trouve un ossuaire édifié durant la seconde moitié du XVIe siècle ; la façade du monument est percée de baies en plein cintre séparées par des petites colonnes cylindriques.
    
    Situation : Ploujean, qui fait partie de la commune de Morlaix, se trouve à environ 2 kilomètres au nord du centre-ville de Morlaix.

 
      

Eglise Notre-Dame (à Saint-Agathon)

Saint-Agathon
Côtes d'Armor

    Cette église a été construite de 1854 à 1857 à l’emplacement de l’ancienne chapelle tréviale devenue paroissiale après la Révolution.
    Certains éléments, comme les accolades et les gargouilles, sont peut-être des réemplois.
    L’ancien édifice était sous le patronage de Saint-Agathon, un pape originaire de Sicile qui gouverna l’église de 678 à 681.
    
    Situation : Le village de Saint-Agathon se trouve à environ 3 kilomètres à l’est de Guingamp.
   

 
      

Eglise Notre-Dame de Keraudy (à Ploumilliau)

Keraudy
Ploumilliau
Côtes d'Armor

    Cette belle église fut construite à la fin du XVe et au début du XVIe siècles ; les travaux s’achevèrent en 1535.
    Au dessus du grand porche ogival, une secrétairie, appelée ‘chambre au lin’, était utilisée par le passé pour entreposer les dons en lin lors des fêtes de la Vierge.
    Avant d’être vouée à la Vierge, l’église était placée sous le vocable de Saint-Jean et dépendait des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem.
    L’église abrite un retable Renaissance représentant des scènes de la Passion du Christ.
    
    Situation : Le village de Keraudy se trouve à environ 10 kilomètres au sud-ouest de Lannion.

 
      

Eglise Notre-Dame de Miséricorde (à Runan)

Runan
Côtes d'Armor


    A l’origine, le site abritait une chapelle édifiée par les Templiers au XIIe siècle; elle était surnommée Runargant (le tertre d’Adgan). Runan était alors une trève de Plouëc-du-Trieux.
    Au XIVe siècle, une église gothique a remplacé la chapelle en mauvais état ; ce sont les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem installés au Palacret à Saint-Laurent qui en furent les fondateurs.
    L’édifice comprend une nef à cinq travées se terminant par un choeur à chevet plat.
    Le portail sud a été édifié par le commandeur de la fabrique Keramborgne entre 1435 et 1438. Son pignon porte un linteau sculpté représentant l’Annonciation ; les bas-reliefs s’apparentent à ceux de Notre-Dame de la Clarté à Perros-Guirec. Les voussures du portail, flanquées de pinacles latéraux, sont ornées de feuillages et portent des statues des apôtres.
    Le clocher-tour a été édifié en 1822.
    A l’intérieur, le visiteur peut découvrir un vitrail daté de 1423 ; il est constitué de 6 panneaux sur lesquels sont représentés des personnages de la bible ainsi que les blasons des donateurs.
    L’église renferme un retable en pierre daté de 1423 ; de style flamboyant, il comporte cinq bas-reliefs représentant des scènes de la Bible ( l’Annonciation, l’Adoration des Mages, la Crucifixion, la Mise au tombeau et le Couronnement de la Vierge).
    L’enclos paroissial a été construit au XVe siècle en granit gris du Trégor ; il comprend une chaire se dressant sur un socle hexagonal ainsi qu’un ossuaire d’attache daté de 1552.
    
    Situation : le village de Runan est situé à environ 18 kilomètres au nord de Guingamp, en bordure de la route reliant Guingamp à Tréguier.
    

 

 
      

Eglise Notre-Dame de Trédrez (à Trédrez-Locquémeau)

Trédrez-Locquémeau
Côtes d'Armor

    A l’origine, le site abritait une église vouée à Saint-Laurent, diacre et martyr du IIIe siècle ; Saint-Yves en fut le recteur de 1284 à 1292.
    L’ancienne église tombant en ruines, l’église actuelle la remplaça à partir de 1500.
    De style gothique flamboyant, l'édifice présente les caractéristiques de l’école Beaumanoir ; il possède un clocher-mur flanqué d’une tourelle et un chevet à trois pans.
    A l’intérieur, on peut observer un baptistère datant du XVIe siècle ; il comporte deux bassins communiquants en granit et une cuve en plomb du XVIIe siècle.
    Les sablières sont sculptées des armes des Coatrédrez, fondateurs de l’église.
    Le retable de l’autel de la chapelle sud, datant de 1520, représente la Vierge à l’arbre de Jessé.
    Le porche sud abrite des statues en bois polychrome du XVIIe siècle représentant les douze apôtres et le Christ.
    L’enclos paroissial abrite un ossuaire datant du XVIe siècle.
    
    Situation : Le village de Trédrez se trouve à environ 5 kilomètres à l’ouest de Lannion.
   

 
      

Eglise Saint-Briac (à Bourbriac)

Bourbriac
Côtes d'Armor


    La construction de l’église Saint-Briac s’est échelonnée sur plusieurs siècles.
    L’édifice conserve des parties romanes : la crypte et le carré du transept.
    La crypte, de plan carré, date du XIe siècle. A l’origine, elle abritait le tombeau de Saint-Briac ; par la suite le tombeau a été remonté dans l’église et la crypte a servi de lieu d’internement des aliénés venus chercher la guérison dans l’église du saint thaumaturge. Jusqu’aux années 20, il était courant d’assister à la bénédiction des aliénés au cours de la grand-messe.
    Le carré du transept date du XIIe siècle ; il est composé de quatre gros piliers entourant le choeur, aisément datables par les tailloirs ornés de stries caractéristiques de l’art roman. A l’origine, ces piliers soutenait un clocher qui fut détruit par un incendie en 1765.
    La tour du clocher, dite « an tour nevez », dont la construction démarra en 1535, possède un porche gothique flamboyant. La flèche surmontant la tour a été édifiée à la fin du XIXe siècle.
    L’église offre la particularité de posséder un porche latéral s’ouvrant au nord. Ce porche, construit au XVIe siècle et fermé par deux portes, abrite des statues des apôtres.
    A l’intérieur de l’église, le visiteur peut découvrir le tombeau de Saint-Briac datant du XVIe siècle et, tout près, un sarcophage mérovingien du VIIe siècle. Celui-ci pourrait être le premier tombeau du saint.
    L’église renferme aussi un buste reliquaire de Saint-Briac ; ce buste sort de l’église deux fois par an : le jour de l’Ascension pour une procession autour des limites anciennes du monastère du saint et le troisième dimanche de juillet à l’occasion du pardon N’ouc’h ; à cette occasion, un feu de joie est allumé.
    Originaire d’Irlande, Saint Briac débarqua, en 548, sur la côte du Léon en compagnie de Saint-Tugdual, saint fondateur de l’évêché de Tréguier. Selon la tradition, Saint-Briac accomplit des miracles : il délivra un possédé et sauva un navire d’un naufrage.
    
    Situation : la petite ville de Bourbriac se trouve à environ 10 kilomètres au sud de Guingamp.