samedi, 20 octobre 2018
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Malouinière de la Ville Bague

La Ville Bague
Saint-Coulomb
Ille et Vilaine

 

La malouinière de la Ville-Bague est une vaste demeure construite en 1715  par Guillaume Eon, un riche négociant malouin. La malouinière remplaçait un ancien manoir. 

La propriété comporte aussi une chapelle et un colombier datant de l'ancien manoir.

Pendant la Révolution, la malouinière sera abandonnée par ses propriétaires émigrés.

Restaurée à partir des années 80, la Ville Bague a retrouvé sa splendeur et est aujourd'hui ouverte au public.

La Ville Bague fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis

 

 

 
      

Manoir de Boisgelin (à Pléhédel)

Boisgelin
Pléhédel
Côtes d'Armor

Dès le XIIe siècle, les seigneurs de Boisgelin fondent un château féodal à quelques centaines de mètres du site actuel (sur le site du moulin du Traou).

Au XIVe siècle, ils abandonnent leur motte féodale pour construire un manoir sur le site actuel.

L'édifice sera agrandi au cours des siècles suivants, au point d'être appelé château en 1665.

Le manoir conserve des vestiges des latrines du manoir primitif. Le blason des Boisgelin figure sur le manteau de la cheminée gothique.

Situation : Le manoir de Boisgelin se trouve en bordure de la route principale joignant Paimpol à Lanvollon.

 
      

Manoir de Coadelan

Prat
Côtes d'Armor

   Un premier édifice fut construit au XIVème siècle. Il fut étendu pour constituer le manoir actuel au début du XVIème siècle ; la famille Le Chevoir en fut à l'initiative.
    La façade présente trois tourelles. Celle du milieu, plus importante, abrite un escalier menant à la grande salle du premier étage.
    Les deux tourelles latérales commence au niveau des linteaux des fenêtres de l'étage.
    A proximité du manoir se trouve une chapelle datant du XVIIème siècle.
    A la fin du XVIème siècle, le manoir sert de repère au brigand Guy Eder de la Fontenelle qui profite de la guerre de la Ligue pour dévaster la région. Epoux de la dernière héritière des Coadelan, celui-ci meurt, roué de coups, à Paris en 1602.

 
      

Manoir de Kerandraou

Troguery
Côtes d'Armor

    La construction du manoir de Kerandraou est attribuée aux Templiers; elle date des XIVe et XVe siècles.
    Les fenêtres rectangulaires possèdent des meneaux en forme de croix. A l'étage, le manoir comprend une chapelle.
    Une porte cochère traverse l'édifice dans toute sa largeur, lui donnant le nom de manoir porche.
    Au-dessus du porche et sous la fenêtre de la chapelle deux lions assis surveillent l'entrée du manoir.
    
    Situation : le manoir de Kerandraou se trouve à Troguéry, entre Tréguier et La Roche Derrien

 
      

Manoir de Kerazan

Manoir de Kerazan
Loctudy
Finistère

Bâti à la fin du XVIe et en partie reconstruit au XVIIIe siècle, le manoir de Kerazan est une des plus anciennes seigneuries du pays bigouden.

Le manoir est constitué d'un corps principal avec un étage et d'une aile plus ancienne, vestige du château du XVI e siècle. Le vaste parc, à l'anglaise, comporte également un potager façon médiévale et des douves sèches.

 
      

Manoir de Kernault

Manoir de Kernault
Mellac
Finistère

La construction du manoir de Kernault date de la fin du du XV ème siècle.

Suite au décès de sa propriétaire en 1989, le manoir et ses dépendances sont acquis par le département du Finistère en juin 1990. Classé monument historique en août 1991, il fera l'objet d'importants travaux de restauration.

Le manoir abrite aujourd'hui le centre de recherche celtique et bretonne.

 
      

Manoir de Kerprovost

Kerprovost
Plouëc-du-Trieux
Côtes d'Armor

    Ce manoir a été édifié au XVIIIe siècle par la famille de Tavignon.
    L’un des fils de la famille de Tavignon défraya la chronique au XVIIIe siècle. Ayant séduit une fille noble, il se déroba au mariage. Il fut condamné par contumace à être décapité. Quelques années plus tard, il revint au pays avant de faire amende honorable et de se marier à la jeune femme.
    Le manoir est une propriété privée.
    Situation : le manoir de Kerprovost se trouve en bordure de la route joignant Plouëc-du-Trieux à Squiffiec, environ 3 kilomètres après avoir quitté Plouëc-du-Trieux.
   

 
      

Manoir de l'Ile-Blanche

Locquirec
Finistère

    Dominant l’anse de Toul an Héry, le manoir de l’Ile-Blanche est un bel édifice datant du XVII e siècle.
    Son fondateur, Richard de la Haye, était un personnage haut en couleur. Originaire de Keraudy en Plouaret, il combatit en Flandres et en Allemagne au service de Louis XIV ; il fut enterré, en 1668, dans l’église Saint Melaine, à Morlaix.
    En 1903, le domaine devint la propriété de Early John Norton, avocat à Madras. Son épouse, Lady Norton, aimait vivre dans le luxe ; elle transforma le manoir pour accueillir ses invités dans des fêtes fastueuses. Les deux ailes, les tourelles, le portique d’entrée avec son clocheton furent bâtis à cette époque.
    Fatigué de cette gabegie, son époux mit le manoir en vente en 1926. Il fut acquis par le Diocèse de Saint-Brieuc qui le confia aux Filles du Saint-Esprit.
    Cette communauté anime toujours le domaine ; l’Ile-Blanche propose des haltes spirituelles et met ses locaux à la disposition des entreprises pour l’organisation de séminaires, de congrès...Durant l’hiver, le manoir héberge des personnes âgées.
    
    Situation : Le domaine de l’Ile-Blanche se trouve en bordure de la route de la Corniche joignant Locquirec à Saint-Efflam. La direction du manoir est indiquée sur la gauche, juste avant de franchir le pont sur le Douron.
   

 
      

Manoir de la Noë-Verte (à Lanloup)

Noë-Verte
Lanloup
Côtes d'Armor

Construit au début du XVe siècle, le manoir de la Noë-Verte est défendu par deux enceintes fortifiées, dotées de tourelles percées de meurtriéres.

Le logis principal s'achève par une tour coiffée en poivrière.

La façade conserve des ouvertures à meneaux dont une, plus ancienne, est géminée et trilobée.

On remarque aussi une haute lucarne dont le fronton est sculpté d'animaux fantastiques.

Le manoir a été la propriété des famille de Boisgelin, au XIVe siècle, puis Pinart de Kerverziou, au XVe siècle.

Au XVIIe siècle, il est devenu la propriété de Jean de Lannion, seigneur des Aubrays. Nommé par Louis XIII capitaine des Gardes-côtes, des ports et des havres de l'évêché de Tréguier, Jean de Lannion, dit 'Lezodré', s'illustre par de hauts faits d'armes. Il rétablit l'ordre dans les campagnes du Trégor et du Goëlo ravagées par des bandes de pillards.

La légende raconte que Lezodré montait dans sa chambre accompagné de 'Marmouz', son fidèle cheval.

Situation : Le manoir de la Noë-Verte se trouve en bordure de la route joignant Lanloup à Pléhédel.

 
      

Manoir de la Ville-Baslin (à Plélo)

Ville Balin
Plélo
Côtes d'Armor

Ce manoir est bâti au XVIe siècle à l'emplacement d'un site gallo-romain.

En 1758, le manoir est la propriété de Pierre Louis de Boisgelin, chevalier de Kerdu et de l'ordre de Malte.

 
      

Manoir de Lesmaës

Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Le manoir de Lesmaës date de 1490. Il a été restauré et agrandi au XVIIème siècle.
    Le bâtiment principal dispose de deux tours à toits côniques, une à l’arrière au nord et l’autre à l’ouest.
    Sur la façade, les fenêtres à meneaux possèdent des frontons ornés de statues rampantes d’animaux.
    L’aile sud-ouest du manoir comporte une chapelle du XIXe siècle.
    Un beau parc entoure le manoir.
    
    Le manoir est privé. Des visites sont possibles en juillet et aout.
    
    Situation : le manoir de Lesmaës se trouve à environ 2 kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Plestin-les-Grèves.
   

 
      

Manoir de Limoëlou

Manoir de Limoëlou
Saint-Malo
Ille et Vilaine

 

Le manoir de Limoëlou est un manoir du XVIème siècle ayant appartenu à Jacques Cartier, découvreur du Canada en 1534.

Au cours du XIXème siècle, le manoir redevient une ferme. Racheté en 1984, à l'occasion du 450ème anniversaire de la découverte du Canada, le manoir est transformé en Musée Jacques-Cartier.

 Le manoir est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis 1940.

 

 
      

Manoir de Toul-an-Gollet

Plésidy
Côtes d'Armor

    Le manoir de Toul-an-Gollet date du XV ème siècle.
    A plusieurs reprises, il a changé de propriétaire au cours des XVème, XVIème et XVIIème siècles. En 1764, il est devenu la propriété des Gaspern.
    Le manoir a subi des aménagements au cours du XVIIème siècle.
    
    Le manoir est privé. Des visites de l’extérieur sont possibles pendant l’été.
    
    Situation : le manoir de Toul-an-Gollet est situé à environ 10 kilomètres au sud de Guingamp ; il se trouve à proximité de la route reliant Plésidy à Saint-Péver, environ un kilomètre après la sortie du bourg de Plésidy.
   

 
      

Manoir de Traou-Nez (à Plourivo)

Traou-nez
Plourivo
Côtes d'Armor

Ce manoir, datant du milieu du XIXe siècle, est situé en bordure du Trieux, au coeur d’un important massif boisé (le massif de Penhoat-Lancerf).

Le manoir de Traou-Nez a été au coeur de l’une des plus grandes affaires judiciaires du XXe siècle, l’affaire Seznec.

Au début de l’affaire, Traou-Nez appartient à Pierre Quéméneur, un conseiller général du Finistère. Guillaume Seznec s’est engagé à l’acheter ; une promesse de vente a été signée.

Pierre Quémeneur disparaît au cours d’un voyage à Paris, en compagnie de Guillaume Seznec. Toutefois, son corps ne sera jamais retrouvé.

Guillaume Seznec est accusé de crime et condamné à 22 ans de bagne, sans qu’il renonce jamais à clamer son innocence.

Au cours de l’enquête, des recherches sont effectuées autour du manoir. En effet, des témoins ont entendu des coups de feu auprès de celui-ci quelques jours après la disparition de Pierre Quémeneur. La piste est toutefois abandonnée par les juges.

Aujourd’hui, le manoir de Traou-Nez est la propriété du Conservatoire du Littoral.

Situation : Le manoir de Traou-Nez se trouve à Plourivo, en bordure du Trieux.

 
      

Manoir du Cleuziou

Louargat
Côtes d'Armor

    Le site du Cleuziou est très ancien ; il se dit que Saint-Yves (1255-1303) y séjournait régulièrement.
    Une première mention du manoir du Cleuziou apparaît en 1427.
    Le manoir fut pillé et incendié en 1593, lors des guerres de la ligue ; la famille du Cleuziou le restaura au cours des années qui suivirent.
    De 1705 à 1740, Joseph-Marie du Cleuziou entreprit la reconstruction du manoir ; la nouvelle architecture s’inspira du style de Versailles.
    
    Le manoir du Cleuziou abrite un hôtel.
    
    Situation : le manoir du Cleuziou se trouve à environ 15 kilomètres à l’ouest de Guingamp.