jeudi, 13 décembre 2018
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Chapelle Saint-Méen

Saint-Méen
Saint-Quay-Perros
Côtes d'Armor

    La chapelle Saint-Méen est une ancienne chapelle seigneuriale.
    Son édification remonte au XVIème siècle.
    Elle se caractérise par une forme en L et un clocher-mur avec une chambre de cloches. On remarquera les deux pinacles au niveau du portail ainsi que les crochets sur les rampants.
    La chapelle est placée sous le vocable de Saint Méen, invoqué pour guérir les maladies de peau.
    A proximité de la chapelle se trouve la fontaine Saint-Méen.
    Le pardon est célébré le lundi de la Pentecôte.
    
    Situation : la chapelle se trouve à environ 5 kilomètres au sud de Lannion ; la direction du quartier de Saint-Méen est indiquée à partir de la voie rapide joignant Lannion à Perros-Guirec.
   

 
      

Chapelle Saint-Mélar

Saint-Mélard
Plouzélambre
Côtes d'Armor

    Cette chapelle, datée de 1623, domine la vallée du Roscoat. De ce point culminant à 117 mètres, on peut apercevoir, au loin, la baie de Saint-Michel.
    La chapelle renferme une statue de Saint-Mélar qui tient sa main droite tranchée dans sa main gauche.
    Mélar était le fils de Milliau, comte de Cornouaille et roi de Domnonée. Il n’avait que sept ans quand son oncle Rivod assassina son père. Pour affermir son nouveau pouvoir, Rivod tenta d’empoisonner Mélar. La légende dit que Mélar, très pieux, signait ses aliments et, qu’ainsi, il ne fut pas empoisonné. Devant cet échec, Rivod envoya une troupe de guerriers pour assassiner Mélar. Attendris par les larmes de sa mère et la résignation du Prince, ceux-ci se contentèrent de lui trancher la main droite et le pied gauche, lui ôtant ainsi toute possibilité de régner.
    Mélar se retira dans le monastère de Quimper où on lui fit un pied d’airin et une main d’argent. Bientôt Mélar redevint très adroit et surpassa en adresse les guerriers les plus agiles.
    Craignant de plus en plus pour son trône, Rivod paya le Comte de Kerioltan et son fils Justin pour assassiner Mélar. Ceux-ci tranchèrent la tête du malheureux avant de la remettre à Rivod. Trois jours après, Rivod expira dans un accès de frénésie et le Comte de Kerioltan perdit la vue. Quant à Justin, il se rompit le cou en tentant de fuir.
    
    Situation : La chapelle Saint-Mélar se trouve à environ 1,5 kilomètre au nord du village de Plouzélambre. Partant du bourg de Plouzélambre, il faut prendre la direction de Ploumilliau, la route menant à la chapelle est indiquée sur la gauche, environ un kilomètre après avoir quitté le bourg.
 

 
      

Chapelle Saint-Mélar

Saint-Mélar
Saint-Jean-du-Doigt
Finistère

    Fondée au début du XVIIe siècle par les seigneurs Le Coail, la chapelle Saint-Mélar se présente comme un édifice rectangulaire avec une chapelle latérale.
    La chapelle possède un clocher-mur à une chambre de cloche et est entourée d'un mur d'enclos.
    L’édifice a bénéficié d’une restauration en 1975.
    En contrebas se trouve une fontaine.
    Mélar était le fils de Milliau, comte de Cornouaille et roi de Domnonée. Il n’avait que sept ans quand son oncle Rivod assassina son père. Pour affermir son nouveau pouvoir, Rivod tenta d’empoisonner Mélar. La légende dit que Mélar, très pieux, signait ses aliments et, qu’ainsi, il ne fut pas empoisonné. Devant cet échec, Rivod envoya une troupe de guerriers pour assassiner Mélar. Attendris par les larmes de sa mère et la résignation du Prince, ceux-ci se contentèrent de lui trancher la main droite et le pied gauche, lui ôtant ainsi toute possibilité de régner.
    Mélar se retira dans le monastère de Quimper où on lui fit un pied d’airin et une main d’argent. Bientôt Mélar redevint très adroit et surpassa en adresse les guerriers les plus agiles.
    Craignant de plus en plus pour son trône, Rivod paya le Comte de Kerioltan et son fils Justin pour assassiner Mélar. Ceux-ci tranchèrent la tête du malheureux avant de la remettre à Rivod. Trois jours après, Rivod expira dans un accès de frénésie et le Comte de Kerioltan perdit la vue. Quant à Justin, il se rompit le cou en tentant de fuir.
    Le pardon de Saint-Mélar est célébré au mois d’août.
    
    Situation : La chapelle Saint-Mélar se trouve à environ 2 kilomètres au sud-est de l’église de Saint-Jean-du-Doigt, elle-même située à environ 12 kilomètres au nord-est de Morlaix.
   

 
      

Chapelle Saint-Michel (à Bréhat)

Saint-Michel
Bréhat
Côtes d'Armor

Cette chapelle est édifiée à la fin du XVIIIe siècle sur le point culminant de l'île, à 33 mètres au dessus du niveau de la mer.

Beaucoup d 'édifices dédiés à l'Archange Saint-Michel ont ainsi été édifiés sur des points culminants.

Pendant la Révolution, la chapelle est utilisée comme corps de garde et magasin à poudre ; la bâtisse attenante est probablement construite à cette époque pour servir comme dépôt des ustensiles de batteries.

La chapelle est reconstruite en 1860.

Du fait de la couleur blanche de ses murs et de son toit en tuiles de couleur orange, l'édifice a longtemps servi d'amer pour la navigation.

La chapelle a été entièrement restaurée il y a quelques années.

Situation : La chapelle Saint-Michel se trouve au nord-ouest de l'île sud de Bréhat.

 
      

Chapelle Saint-Nicodème

Saint-Nicodème
Lannion
Côtes d'Armor

    Une première chapelle fut édifiée sur ce site à la fin du XIVe siècle.
    Vers 1760, la chapelle a été reconstruite en réutilisant des éléments de la chapelle d’origine.
    De plan rectangulaire, la chapelle possède un clocher-mur à une chambre de cloche.
    Sur le placître se dresse une croix datant du XVe siècle.
    En contrebas, on peut découvrir une fontaine datant de 1733 ; sur son fronton figure le nom du donateur.
    La chapelle a été restaurée récemment par son propriétaire.
    Cette chapelle est l’une des rares chapelles bretonnes dédiée à Saint-Nicodème. Ce saint était un notable pharisien qui prit la défense de Jésus devant le Sanhédrin (ou Grand Conseil) en disant : « Peut-on condamner un homme sans l’avoir connu ? ». Après la crucifixion de Jésus, il agit pour que le corps de Jésus ne soit pas jeté à la fosse commune et soit embaumé, en attente de la résurrection trois jours plus tard.
    Le pardon est célébré le premier dimanche d’août.
    
    Situation : La chapelle Saint-Nicodème se trouve à environ 1,5 kilomètre à l’ouest de Lannion. Il faut se rendre au village de Servel puis prendre la direction de Beg Léguer ; la route menant à la chapelle est indiquée sur la gauche.
   

 
      

Chapelle Saint-Nicodème (à Pluméliau)

Saint-Nicodème
Pluméliau
Morbihan

 

La construction de la chapelle Saint-Nicodème remonte au XVIème siècle.

L'édifice tient sa singularité de son imposant clocher surmonté d'une flèche culminant à 46 mètres.

Près de la chapelle, le visiteur pourra découvrir deux fontaines. La première, composée de trois piscines, date de 1608 ; la seconde date de 1790 et est dédiée à Saint-Cornely.

 La Chapelle de Saint-Nicodème, avec son enceinte et ses fontaines, fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1910.

 

 

t ;

 
      

Chapelle Saint-Nicolas

Saint-Nicolas
Plufur
Côtes d'Armor

    Isolée au fond d’un vallon du Yar, cette belle chapelle a été édifiée en 1488, suite à une commande du seigneur de Plusquellec.
    Elle fut l’une des premières réalisations de l’atelier Beaumanoir de Morlaix.
    La chapelle mettait en oeuvre de nouvelles techniques telles que le chevet à noues multiples et le clocher-mur ; ces techniques firent école aux XVIe et XVIIe siècles dans toute la Bretagne.
    La chapelle Saint-Nicolas possède un clocher-mur en ’pi’, à deux chambres de cloches, avec une tourelle d’accès au sud. Son chevet comporte 3 pans.
    L’édifice a été classée monument historique en 1911.
    Le pardon est célébré vers le 15 août.
    
    Situation : La chapelle Saint-Nicolas se trouve à environ 2 kilomètres au sud-ouest de Plufur, non loin de la route joignant Plufur à Trémel.
   

 
      

Chapelle Saint-Nicolas des Alleux(à Plélo)

Saint-Nicolas
Plélo
Côtes d'Armor

Cette chapelle a été édifiée au XIVe siècle.

 
      

Chapelle Saint-Philibert de Lanvern

Lanvern
Plonéour-Lanvern
Finistère

 

La chapelle de Lanvern aussi appelée chapelle Saint-Philibert a été construite à partir du XI ème siècle, comme église du prieuré de l'abbaye de Landévennec. La chapelle est dédiée à Saint-Philibert.

Lors de la révolte des Bonnets Rouges, en 1675, le clocher de la chapelle sera décapité, en mesure de représailles.

La chapelle a été restaurée en 2011 ; elle est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1927.

 
      

Chapelle Saint-Quay (à Plélo)

Saint-Quay
Plélo
Côtes d'Armor

La chapelle de Saint-Quay succède en 1496 à celle de Saneta-Ke-Super-Lem, mentionnée dans la charte de Beauport en 1247.

Elle dépend de la seigneurie de Kerprat.

Au dessus du porche Renaissance, un écusson est taillé aux armes des Henry de Kerprat et de la famille de Quelen.

 
      

Chapelle Saint-Roch

Saint-Roch
Lannion
Côtes d'Armor

    La chapelle Saint Roch a été édifiée aux XVe et XVIe siècles, probablement à l’initiative des seigneurs de Cruguil.
    L’édifice de plan rectangulaire possède un chevet plat percé d’une baie en forme d’arc brisé avec un remplage Renaissance, ainsi qu’un clocher-mur trégorois à une chambre de cloche.
    La porte située sur la façade sud est la plus travaillée ; en forme d’arcs brisés, elle est surmontée de pinacles latéraux et d’un fleuron central.
    A l’intérieur, on peut découvrir un chancel surmonté d’une poutre de gloire. On remarquera aussi les sablières sculptées de scènes de chasse et de scènes du roman du renard.
    Sur le placître s’élève un calvaire de granit datant du XVIIe siècle.
    En contrebas de la chapelle, sur le chemin menant au Léguer, le visiteur découvrira une fontaine datant du XVe siècle.
    Depuis 2004, la chapelle est devenue un lieu de culte orthodoxe.
    Saint-Roch est le saint patrons des malades et des handicapés. Né en 1295, Saint-Roch vécut pauvrement en soignant les malades de la peste. Il fut lui-même atteint de la maladie, se retira dans la forêt pour ne pas infecter les autres et fut soigné par un chien. Guéri mais défiguré par la maladie, il retourna chez les siens avant d’être fait prisonnier par erreur. Par humilité, il ne protesta pas et demeura en prison ; il périt de misère en 1378.
    
    Situation : la chapelle Saint Roch se trouve à environ 1 kilomètre à l’ouest de la ville de Lannion, en bordure de la route menant à Trébeurden.
  

 
      

Chapelle Saint-Samson

Saint-Samson
Pleumeur-Bodou
Côtes d'Armor


    La chapelle Saint-Samson a été édifiée de 1575 à 1610.
    L’édifice de plan rectangulaire est doté d’un clocher ‘en pi’ , avec double lanternon à une cloche. La chambre de cloche est entourée d’une balustrade à laquelle l’on accède par une tourelle d’escaliers.
    Au levant, le chevet plat présente une fenêtre à remplage gothique.
    A proximité de la chapelle, le visiteur pourra découvrir un menhir christianisé ainsi qu’une fontaine vouée à Saint-Samson.
    Saint-Samson est né aux Pays-de-Galles ; consacré Evêque, il décida de rejoindre ses compatriotes ayant traversé la Manche et fonda l’Evêché de Dol.
    Le pardon a lieu le dernier dimanche de juillet ou le premier dimanche d’août.
    
    Situation : La chapelle Saint-Samson est située à environ 7 kilomètres au nord-ouest de Lannion ; partant de Lannion, il faut prendre la direction de Trégastel ; la route menant à Saint-Samson se trouve sur la gauche, environ 4 kilomètres après avoir quitté l’agglomération de Lannion.
    

 

 
      

Chapelle Saint-Sébastien

Saint-Sébastien
Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Edifiée sur un tertre s’élevant à une altitude de 114 mètres, cette chapelle date de la fin du XVe siècle.
    L’édifice présente un plan en forme de tau et possède un clocher-mur à une chambre de cloche.
    La chapelle est placée sous le vocable de Saint-Sébastien, le patron des archers ; par le passé, ce saint était aussi invoqué pour la guérison de la peste.
    Sébastien vécut au IIIeme siècle. Chargé de pourchasser les chrétiens, il adopta leur religion. L’empereur romain Dioclétien le condamna à mourir, transpercé de fléches. Les soldats de Sébastien, chargés d’exécuter la sentence, évitèrent le coeur de leur chef, lui épargnant ainsi la vie. Soigné par une jeune veuve nommée Irène, Sébastien reprit des forces avant d’aller reprocher à l’empereur son attitude cruelle envers les chrétiens. Furieux, Dioclétien fit rouer de coups Sébastien jusqu’à ce que mort s’ensuive.
    Le pardon est célébré le premier dimanche de juillet.
    
    Situation : La chapelle Saint-Sébastien se trouve à environ 3 kilomètres à l’est du bourg de Plestin-les-Grèves.
   

 
      

Chapelle Saint-Sébastien

Pléhérel
Fréhel
Côtes d'Armor
 
A l'origine, une première chapelle a été élevée par les Hospitaliers.
La chapelle a été reconstruite en 1536.
La chapelle a été restaurée en 1970 et 1995.
 
 
 
      

Chapelle Saint-They

Saint-They
Cléden-Cap-Sizun
Finistère

 

Située au bord de la falaise, la chapelle Saint-They surplombe le Raz de Sein.

La chapelle a été construite au XVII ème siècle à l'emplacement d'une chapelle plus ancienne qui tombait en ruine. Elle est dédiée à Saint They, un saint peu connu qui aurait été un disciple de saint Guénolé.