dimanche, 22 juillet 2018
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Manoir de Lesmaës

Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Le manoir de Lesmaës date de 1490. Il a été restauré et agrandi au XVIIème siècle.
    Le bâtiment principal dispose de deux tours à toits côniques, une à l’arrière au nord et l’autre à l’ouest.
    Sur la façade, les fenêtres à meneaux possèdent des frontons ornés de statues rampantes d’animaux.
    L’aile sud-ouest du manoir comporte une chapelle du XIXe siècle.
    Un beau parc entoure le manoir.
    
    Le manoir est privé. Des visites sont possibles en juillet et aout.
    
    Situation : le manoir de Lesmaës se trouve à environ 2 kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Plestin-les-Grèves.
   

 
      

Manoir de Limoëlou

Manoir de Limoëlou
Saint-Malo
Ille et Vilaine

 

Le manoir de Limoëlou est un manoir du XVIème siècle ayant appartenu à Jacques Cartier, découvreur du Canada en 1534.

Au cours du XIXème siècle, le manoir redevient une ferme. Racheté en 1984, à l'occasion du 450ème anniversaire de la découverte du Canada, le manoir est transformé en Musée Jacques-Cartier.

 Le manoir est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis 1940.

 

 
      

Manoir de Toul-an-Gollet

Plésidy
Côtes d'Armor

    Le manoir de Toul-an-Gollet date du XV ème siècle.
    A plusieurs reprises, il a changé de propriétaire au cours des XVème, XVIème et XVIIème siècles. En 1764, il est devenu la propriété des Gaspern.
    Le manoir a subi des aménagements au cours du XVIIème siècle.
    
    Le manoir est privé. Des visites de l’extérieur sont possibles pendant l’été.
    
    Situation : le manoir de Toul-an-Gollet est situé à environ 10 kilomètres au sud de Guingamp ; il se trouve à proximité de la route reliant Plésidy à Saint-Péver, environ un kilomètre après la sortie du bourg de Plésidy.
   

 
      

Manoir de Traou-Nez (à Plourivo)

Traou-nez
Plourivo
Côtes d'Armor

Ce manoir, datant du milieu du XIXe siècle, est situé en bordure du Trieux, au coeur d’un important massif boisé (le massif de Penhoat-Lancerf).

Le manoir de Traou-Nez a été au coeur de l’une des plus grandes affaires judiciaires du XXe siècle, l’affaire Seznec.

Au début de l’affaire, Traou-Nez appartient à Pierre Quéméneur, un conseiller général du Finistère. Guillaume Seznec s’est engagé à l’acheter ; une promesse de vente a été signée.

Pierre Quémeneur disparaît au cours d’un voyage à Paris, en compagnie de Guillaume Seznec. Toutefois, son corps ne sera jamais retrouvé.

Guillaume Seznec est accusé de crime et condamné à 22 ans de bagne, sans qu’il renonce jamais à clamer son innocence.

Au cours de l’enquête, des recherches sont effectuées autour du manoir. En effet, des témoins ont entendu des coups de feu auprès de celui-ci quelques jours après la disparition de Pierre Quémeneur. La piste est toutefois abandonnée par les juges.

Aujourd’hui, le manoir de Traou-Nez est la propriété du Conservatoire du Littoral.

Situation : Le manoir de Traou-Nez se trouve à Plourivo, en bordure du Trieux.

 
      

Manoir du Cleuziou

Louargat
Côtes d'Armor

    Le site du Cleuziou est très ancien ; il se dit que Saint-Yves (1255-1303) y séjournait régulièrement.
    Une première mention du manoir du Cleuziou apparaît en 1427.
    Le manoir fut pillé et incendié en 1593, lors des guerres de la ligue ; la famille du Cleuziou le restaura au cours des années qui suivirent.
    De 1705 à 1740, Joseph-Marie du Cleuziou entreprit la reconstruction du manoir ; la nouvelle architecture s’inspira du style de Versailles.
    
    Le manoir du Cleuziou abrite un hôtel.
    
    Situation : le manoir du Cleuziou se trouve à environ 15 kilomètres à l’ouest de Guingamp.

 
      

Palais du Parlement de Bretagne

Parlement de Bretagne
Rennes
Ille-et-Vilaine

 

Le palais du Parlement de Bretagne, souvent appelé Parlement de Bretagne, a été édifié en 1618.

Il fut le siège du Parlement de Bretagne jusqu'à sa dissolution par la Révolution française en 1790 (hormis durant la période 1675-1689 où le Parlement siégea à Vannes).

L’édifice devint la cour d'appel de Rennes en 1804.

En 1994, le bâtiment fut victime d'un incendie suite à une violente manifestation de marins-pêcheur.

 

 
      

Tour Duguesclin

Tour Duguesclin
Le Grand-Fougeray
Ille-et-Vilaine

 

L'édification du château du Grand-Fougeray a commencé à la fin du XIIème siècle. Le château comportait alors 9 tours.

Aujourd'hui, seul subsiste le donjon du XIIIème siècle, aussi appelé 'Tour Duguesclin'. D'un diamètre de 13 mètres, le donjon s'élève à 34 mètres de hauteur.

Le donjon doit son nom 'Tour Duguesclin' à un fait de guerre mené par Bertrand Duguesclin. Alors que les anglais occupait les lieux depuis plusieurs années, Bertrand Duguesclin est parvenu à reprendre le château par une ruse.

Le donjon fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis

 

 
      

Tour Solidor

Tour Solidor
Saint-Malo
Ille et Vilaine

 

La Tour Solidor fut construite entre 1369 et 1382 par le Duc Jean IV de bretagne. Son rôle était de contrôler l'entrée de la Rance à une époque où la ville de Saint-Malo était rebelle au Duché de Bretagne.

L'édifice est composé de trois tours reliées entre elles par de petites courtines.

 Propriété du Ministère de la Marine jusqu'en 1886, la tour est ensuite transférée à l'Administration des Monuments Historiques qui en assure la restauration.

Depuis 1970, la Tour Solidaor abrite un Musée des Cap-Horniers. Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis