lundi, 22 octobre 2018
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Chapelle Saint-Guirec

Saint-Guirec
Perros-Guirec
Côtes d'Armor

    A proximité de la plage de Saint-Guirec s’élève une chapelle aux murs de granit rose. L’édifice conserve des vestiges du XIVe siècle, en particulier son bénitier.
    La chapelle a été restauré aux XVIIIe et XIXe siècles ; le transept sud a été ajouté au XXe siècle.
    A l’intérieur, on peut découvrir un tableau représentant l’arrivée de Saint-Guirec à Ploumanac’h ainsi qu’une maquette d’un bateau offerte par un marin reconnaissant envers la Vierge.
    Dans l’enclos s’élève une croix datant du XVe ou du XVIe siècle. Autrefois, c’est ici que l’on inhumait les corps échoués des péris en mer.
    
    Situation : La chapelle de Saint-Guirec est située à proximité de la plage de Saint-Guirec, dans le quartier de Ploumanac’h. Ploumanac’h se trouvant à 3 kilomètres au nord-ouest du centre-ville de Perros-Guirec.
   

 
      

Chapelle Saint-Herbot

Saint-Herbot
Ploulec'h
Côtes d'Armor

    La construction de la chapelle remonte au XVème siècle ; la tourelle d’accès à la chambre de cloche a été ajoutée en 1569.
    La chapelle est vouée à Saint-Herbot, breton d’Outre-Manche ayant émigré en Armorique. Saint Herbot vivait dans les forêts ; il est mort à Berrien. Il est invoqué pour la protection des bêtes à cornes.
    Le pardon est célébré le lundi de la Pentecôte ; à cette occasion, la coutume est d’offrir des mottes de beurre au Saint.
    
    Situation : la chapelle Saint-Herbot est située à environ 5 kilomètres au sud de Lannion, en bordure de la route reliant Ploubezre à Ploulec’h.
 

 
      

Chapelle Saint-Hervé

Ménez-Bré
Pédernec
Côtes d'Armor

    Située au sommet du Méné-Bré (301 mètres), la chapelle Saint-Hervé domine la région ; cette position privilégiée constitue un superbe point de vue sur la quasi-totalité du Trégor.
    Les soubassements de la chapelle sont très anciens ; ils dateraient du VIème siècle.
    Ce sont les seigneurs du Cleuziou qui furent à l’origine de la construction de la chapelle ; celle-ci fut reconstruite au XVIème et XVIIème siècle.
    La chapelle est vouée à Saint-Hervé, né aveugle et doté de dons surnaturels. Selon la tradition, ce serait Hervé qui aurait fait jaillir l’eau de la fontaine voisine.
    Tous les ans, à la fin septembre, une grande foire aux chevaux est organisée sur le site du Méné-Bré.
    Le pardon est célébré au mois de juin.
    
    Situation : Le Méné-Bré est situé à environ 10 kilomètres à l’est de Guingamp, entre les villages de Louargat et de Pédernec.
   

 
      

Chapelle Saint-Hervé (à Gourin)

Saint-Hervé
Gourin
Morbihan

 

La chapelle Saint-Hervé a été édifiée par les seigneurs Henri et Vincent de Kergoët, puis par Yves de Boutteville, abbé de Langonnet. Les travaux se sont étalés sur près d'un siècle de 1447 à 1536.

Le pardon est célébré le dernier dimanche de septembre. Saint-Hervé était invoqué pour protéger les troupeaux des loups.

Depuis 1955, il s'y déroule aussi le pardon des sonneurs.

La chapelle a été classée Monument Historique en 1922.

 
      

Chapelle Saint-Houarneau

Saint-Houarneau
Bourbriac
Côtes d'Armor

     La construction de la chapelle Saint-Houarneau remonte au XVIème siècle.
    Au moment de la Révolution, le marquis de Lafayette, héros de l’indépendance américaine, en eut la possession.
    Au début du XIXème siècle, il fut question de raser la chapelle qui tombait en ruines ; les pierres devaient être réutilisées à la rénovation de l’église paroissiale. Toutefois, grâce à M Pallier, ancien maire de Bourbriac et habitant du quartier de Saint-Houarneau, la reconstruction de la chapelle fut décidée.
    La chapelle est vouée à Saint Hervé (en breton Saint-Houarneau), saint protégeant de la menace des loups et de la peur. Selon la tradition, Saint Hervé, moine breton du VIème siècle, domestiqua le loup qui avait égorgé l’âne de son ami.
    Le pardon est célébré le quatrième dimanche du mois de juillet.
    
    Situation : La chapelle Saint-Houarneau est située à environ 4 kilomètres au sud-ouest de Bourbriac.

 
      

Chapelle Saint-Jacques (à Merléac)

Le Bourg
Merléac
Côtes d'Armor

 

La Chapelle Saint Jacques est une des chapelles les plus illustres de Bretagne.

Datant du début du XIVe siècle, elle demeure un témoignage, par ses vitraux et les peintures des lambris et des murs, de l’architecture religieuse bretonne.

Pour l’ensemble de ces raisons, la chapelle a été classée Monument historique en 1908.

 
      

Chapelle Saint-Jacques (à Tréméven)

Sant-Jacques
Tréméven
Côtes d'Armor

La chapelle Saint-Jacques a été fondée au début du XVIe siècle par les seigneurs de Coëtmen.

Au début du XVIIe siècle, on l'appelle encore la chapelle du château.

D'importantes halles sont construites à proximité pour accueillir un marché hebdomadaire ainsi que quatre grandes foires annuelles. Le village qui se développe alentour prend une telle importance qu'il est nommé bourg dans les anciens textes.

L'intérieur de la chapelle renferme un retable en bois polychrome datant de la fin du XVIIe – début XVIIIe, une statue de Sainte Anne Trinitaire (XVIe) en bois polychrome, un Christ aux liens (XVIe) en bois polychrome ainsi que plusieurs autres statues.

La chapelle a été restaurée à plusieurs reprises (aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles). Lors d'une restauration entre 1838 et 1854, une aile située au nord a été supprimée.

Sur le placître se trouve un calvaire datant du XVIe siècle. A proximité, on peut découvrir une fontaine (XVIIe) abritant une statue de Saint-Jacques.

Situation : La chapelle Saint-Jacques se trouve à 2 kilomètres à l'ouest du bourg de Tréméven.

 
      

Chapelle Saint-Jagut

Saint-Jagut
Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Un premier édifice aurait été construit à cet endroit par les disciples de Saint-Jagut, à l’époque de la christianisation de la Bretagne.
    Au XIe siècle, l’abbé Hingheten, du monastère de Saint-Jagut-de-la-mer, fit relever l’édifice.
    A la fin du XVe siècle, l’édifice menaçait ruines ; Guillaume de Lezormel, le seigneur de l’endroit, fit reconstruire la chapelle de 1487 à 1497 par Etienne de Beaumanoir.
    A partir de cette époque, la culte marial s’ajouta au culte breton de Saint-Jagut mais sans le remplacer réellement.
    Entourée d’un mur d’enclos en pierre, la chapelle présente un clocher-mur à une chambre de cloche ; on remarquera les pierres de crossette se trouvant aux angles du pignon ouest.
    L’ancienne maison du chapelain a été conservée à proximité.
    Le pardon est célébré le dimanche suivant l’Ascension.
    
    Situation : La chapelle Saint-Jagut se trouve à environ 3 kilomètres au sud-ouest du bourg de Plestin-les-Grèves.
  

 
      

Chapelle Saint-Jean de Keramanac'h

Keramanac'h
Plounévez-Moëdec
Côtes d'Armor


    La chapelle Saint-Jean de Keramanac’h a été édifiée au XV ème siècle. Elle a remplacé une chapelle de l’Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem fondée au XII ème siècle avec un petit hôpital.
    L’édifice est de plan rectangulaire avec un porche latéral sud. Le clocher mur possède trois chambres de cloche.
    La maîtresse vitre, de style gothique flamboyant, présente les écussons de Bretagne ainsi que ceux des familles ayant contribué à l’édification de la chapelle.
    Un vitrail représente Saint-Tugdual, fondateur de Tréguier, en costume d’évêque.
    A proximité, le visiteur pourra découvrir une croix ainsi qu’une fontaine.
    Le pardon est célébré le 15 août.
    
    Situation : la chapelle de Keramanac’h se trouve à environ 8 kilomètres à l’ouest de Belle-Isle-en-Terre, en bordure de l’ancienne RN12.
    

 

 
      

Chapelle Saint-Jean de Trévoazan

Trévoazan
Prat
Côtes d'Armor

    La construction de cette chapelle est attribuée à l’Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. La chapelle était alors rattachée à la Commanderie du Palacret située à Saint-Laurent.
    Par la suite, elle devint une chapelle tréviale de Prat.
    L’aile nord de la chapelle date du XIII ème siècle ; le chœur et le pignon ouest ont été édifiés à la fin du XVème siècle.
    L’ossuaire et l’autel sont du XVIème siècle.
    A l’intérieur de la chapelle, une pierre tombale est gravée du blason des seigneurs Le Chevoir. Cette famille, propriétaire de la chapelle au XVI ème siècle, y a enterré plusieurs de ses membres.
    Laissée à l’abandon, la chapelle s’écroula en 1910 ; elle fut restaurée au cours des années quatre-vingts grâce à l’action d’une association de sauvegarde.
    
    Situation : la chapelle de Trévoazan est située à environ 15 kilomètres au sud-est de Lannion ; elle se trouve en bordure de la route reliant Prat à Runan.